Le coaching de situations professionnelles

Le coaching professionnel vous connaissez ?

On parle de plus en plus de coaching pour des sujets très variés, de la forme physique au développement personnel en passant par l’image ou même le bricolage… Et de plus en plus nombreux sont les coach.e.s. en activité.

Mais connaissez-vous le coaching ayant vocation à aborder des situations professionnelles ?

Je vous propose de vous partager ma vision du coaching telle que forgée lors de la formation professionnelle universitaire que j’ai suivie pour devenir coach. Et je vous préciserai ensuite quelles situations sont concernées par le coaching professionnel, et selon quelles modalités le coaching peut être envisagé.

 

Le coaching
Le coaching est une forme d’accompagnement. Il se déroule sur plusieurs séances et quelques mois. En principe un contrat pose le cadre et les modalités pratiques (nombre de séances, conditions tarifaires…etc).
Il s’agit d’un processus au cours duquel la personne (ou le groupe) coachée trouve un espace et du temps pour prendre de la hauteur sur une situation qu’elle rencontre. Sa réflexion s’élabore dans ce cadre, et se trouve nourrie des découvertes, prises de conscience et idées suscitées par le dialogue tissé avec le coach. La ou les toutes 1ères séances sont dédiées à la détermination de l’objectif que le coaché souhaite poursuivre.
Le.la coach veille à l’autonomie de son client, c’est-à-dire qu’il est à ses côtés pour qu’il trouve ses propres solutions (le coach n’est pas un conseil ou consultant, il ne délivre pas de solutions toutes faites, ni n’impose son avis, il peut toutefois partager des pistes ou des outils) .
Il soutient la réflexion du coaché.e grâce à des méthodes (écoute active, questionnement, feedback, …etc) et outils (par exemple l’Arbre de vie ou l’Ikigaï)
Il proposera aussi si nécessaire de visiter certains blocages et croyances. Selon le souhait du coaché.e, il pourra être envisager de travailler sur les 1ers, et faire évoluer les 2ndes, si elles ne s’avèrent plus adaptées aux yeux de l’intéressé. Le coaching n’étant pas de la thérapie, le coach pourra si besoin recommander d’aborder certains sujets avec un thérapeute.
Le plus souvent sur ce chemin, les individus (comme les groupes) développent une plus grande connaissance d’eux-mêmes, de leur mode de fonctionnement, de leurs aspirations, de leurs besoins, de leurs ressources, de leurs éventuels freins, et croyances limitantes.
Ils peuvent alors trouver plus facilement accès à leur créativité, et je ne vise pas seulement là celle « artistique », mais plus largement celle qui permet de trouver des solutions adaptées à une situation donnée, en ouvrant plus grand le champ des possibles. La connexion ou reconnexion à leurs aspirations est susceptible de nourrir leur motivation, et notamment leur engagement dans le changement si celui-ci leur paraît nécessaire pour dépasser la situation qu’ils abordent dans le coaching. Enfin selon les besoins et objectifs du client, le coach intervient comme soutien dans le passage à l’action …
Dans ma pratique du coaching, je m’émerveille de voir mes clients apprendre à mieux se connaître, à s’autoriser plus de bienveillance à leur égard, puis ajuster leurs choix et s’épanouir ensuite dans une vie professionnelle plus en harmonie avec eux-mêmes/ leur personne.

Coaching professionnel v/ coaching en développement personnel

Le 1er permet d’aborder des situations d’ordre professionnel, alors que le 2nd, parfois dit « de vie » concernera des sujets personnels (projet de vie, organisation quotidienne, qualité de vie, …etc.)

 
Quelles situations professionnelles ? 

Elles sont nombreuses et variées. Le coaching professionnel permet de se faire accompagner dans sa réflexion sur la voie professionnelle que l’on va emprunter, et ce avant le début de sa vie professionnelle (orientation pour un élève en fin de collège, au lycée, ou en enseignement supérieur ; ou réorientation) comme au cours de celle-ci (reconversion professionnelle). Il peut être aussi pertinent pour préparer sa retraite !

Il peut aider aussi à trouver un meilleur équilibre entre sa vie professionnelle et sa vie privée, à aborder sereinement un nouveau poste, ou encore à se positionner en tant que manager ou dirigeant.
Il est également intéressant d’envisager un coaching en cas de difficulté pour prendre la parole en public, ou encore de souci pour gérer son temps de travail.
Le coaching peut être également précieux pour accompagner la personne dans sa reprise d’activité après un arrêt de travail long, plus particulièrement quand il a été rendu nécessaire par un évènement de vie douloureux tel qu’une maladie grave, une dépression, un deuil ou encore un burn out.
Le coach intervient aussi pour des situations rencontrées par un groupe : recherche de sens par exemple au travers de la raison d’être du groupe, ou de sa structure de rattachement ; cohésion d’équipe ; soutien d’équipe(s) suite à des difficultés traversées dans l’entreprise ; amélioration de la qualité de vie au travail ; motivation , recherche de solutions face à une problématique spécifique (et cette liste n’est pas exhaustive !) .
En pratique,
* le coaching est individuel : dans ce cas, soit il est suivi par une personne à titre privé, soit il est pris en charge par son employeur, qui le lui aura proposé, ou à qui il en aura fait la demande.
* ou bien il est collectif : l’accompagnement s’adresse alors à une équipe, un service, une entreprise, une association ou un groupe d’étudiants. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page